Comme en témoigne la douleur à gauche de dos?

L'exercice excessif, des problèmes avec la colonne vertébrale et d'autres pathologies sont capables de causer de la douleur à gauche de la taille. Assez souvent la sensation désagréable de croître plus grave dans la manifestation, quand tous les mouvements entraînent l'homme des douleurs. Dans certains cas, il est difficile de déterminer ce qui a provoqué un malaise dans la partie gauche de la taille, il vaut donc la peine d'examiner toutes les causes possibles. Quels sont les facteurs et les types de subordonnées de la douleur dans le bas du dos, à l'arrière gauche, et quelles peuvent être les raisons, nous apprenons par la suite.

douleur dans le dos

Les raisons

Si la douleur est localisée directement dans le dos, le plus souvent c'est peut être le signe de maladies de la colonne vertébrale. Mais peu de gens savent que c'est lombaire zone contient un grand nombre de grands nerfs, et est responsable de la projection de la douleur du rein, du côlon, de l'ovaire. Parmi les plus inoffensifs les causes de la douleur au bas du dos à gauche, on peut distinguer les suivantes:

  • le stress physique musculaire;
  • le processus inflammatoire du tissu musculaire provoquée par l'hypothermie;
  • le manque d'activité physique et la sédentarité.

D'autres raisons liées à la présence de pathologies, nous examinerons plus loin.

Les maladies de l'appareil urinaire

Dans ce groupe incluent des maladies telles que:

  1. La pyélonéphrite du rein gauche – provoqué un processus inflammatoire qui affecte parenhime tissus et bassin de rein, ne lui permettant de pleinement exercer leurs éliminatoire de la fonction.
  2. La glomérulonéphrite – une maladie inflammatoire du système immunitaire de la nature, qui affecte des boules de rein, le rendant invivable.
  3. Urolithiase (CIM), qui est déterminée par la teneur en sels dans l'urine, qui forment des concrétions (pierres), capables d'obstruer les uretères.
  4. La cystite est une inflammation de la vessie qui l'infection peut tomber comme des urinaire du canal, et à la vessie.

Toutes ces maladies sont capables de provoquer de la douleur dans le côté gauche de l'arrière sur le dos, donc pas la peine de retarder leur diagnostic et de traitement.

Le genre de douleur

Pour chaque maladie, il existe différentes manifestations. Cystite le foyer de la douleur se trouve dans l'aine, et le taux de gauche du bas du dos est une zone irradiatio, où la douleur donne. La pyélonéphrite et glomerulonephritis sont déterminés par la présence spastique et cambrant de la douleur à gauche (si le foyer de l'inflammation sont sur le rein gauche) à l'arrière, qui s'intensifie au moindre gestus. Urolithiase, qui se caractérise par la présence de calculs, du mouvement et de brancher lucarne de conduits, se manifeste aiguë, de coupe et de piqûre de la douleur.

Comme autres symptômes, vous pouvez sélectionner la présence d'une tuméfaction de la peau se réactive, des problèmes de miction et de l'augmentation de la température corporelle, ce qui est propre à la présence d'un processus inflammatoire.

Localisation

La douleur est localisée dans la partie supérieure de la colonne lombaire, en s'étendant sur la partie gauche du dos et de la région fessière.

le diagnostic

Le diagnostic

Les maladies des reins et du système urinaire en général sont diagnostiqués comme suit:

  1. Une analyse d'urine et de sang – permet de révéler la présence d'un processus inflammatoire (leucocytes élevés), ainsi que la haute teneur en sel.
  2. Une ÉCHOGRAPHIE des reins – montre de leur état, des cancers et des calculs, ainsi que la capacité de s'acquitter de ses fonctions.
  3. La palpation et la mise sur écoute de l'espace de la localisation de reins si provoque une augmentation de la douleur, cela signifie que le diagnostic est correct.
  4. Une radiographie de l'appareil photo permet de déterminer la présence et de la taille des pierres.

Traitement

Comme dans la plupart des cas de la maladie sont provoqués le développement de la microflore pathogène, au traitement utilisent des antibiotiques à large profil. Pour normaliser le flux urinaire et de réduire l'enflure utilisent les diurétiques. La filiale de médicaments, qui sont capables de normaliser le travail de l'appareil urinaire, sont les suivants:

  • absorbants;
  • venotonics;
  • antispasmodiques;
  • antifongiques;
  • les lactobacilles.

Toutes ces maladies, en l'absence d'un traitement rapide, capable de passer d'une forme chronique, en privant une personne pleine de vie.

Car il s'agit de système excréteur, ne pas ignorer l'apparition de la douleur dans le dos dans la région lombaire.

La maladie des organismes de la respiration

Tirant la douleur au bas du dos à gauche peut être causée par des maladies telles que:

  1. Droitier pneumonie – inflammatoire du poumon gauche, qui est causée par la présence de le pneumocoque, les staphylocoques et haemophilus bâtonnets.
  2. Pleuropneumonia – le processus inflammatoire localisée dans la partie inférieure gauche du poumon, recouvrir une partie de la plèvre (développe en parallèle de l'épanchement pleural).
respiratoire

Le traitement de ces maladies est assez long, et les conséquences peuvent être troublantes, jusqu'à la mort.

Le genre de douleur

En présence de ces maladies se produit rapiente la douleur au bas du dos et le côté gauche. Sur l'inspiration, les sensations désagréables peuvent être aggravées, vient de picotements dans la zone de gauche hypochondres. Dans les stades de la maladie du poumon de la douleur peut être de rythmer et rapiente, redonne à la gauche et le bas du dos.

Localisation

Une sensation désagréable s'accumule dans le sternum, en donnant dans le bas du dos. Si la raison n'est pas liée à des pathologies le poumon gauche, une respiration rapide, en bleu dans le visage des lèvres, et de l'élévation de température n'est pas marqué.

Le diagnostic

Généralement, la douleur lombaire en cas de maladie du poumon, ainsi qu'à d'autres symptômes, qui se manifestent lors de la première visite du patient. La poursuite de diagnostic peuvent inclure des outils tels que:

  1. Une radiographie de la photo du poumon – indique la présence de foyers d'inflammation.
  2. Numération formule sanguine, analyse d'urine.
  3. L'analyse des expectorations à l'identification du type de l'agent pathogène – vous aide trouver les meilleures options de traitement.
  4. L'IRM du thorax – particulièrement utilisé dans les cas avancés, lorsque la maladie a frappé plus de 50% du volume du poumon.

Vous souhaitez une consultation Laura et pneumologue.

Traitement

Dans ce cas, aucun autotraitement, et encore plus avec l'utilisation de la médecine alternative, il ne peut pas aller. Seulement intégré les diagnostics à la mise sous surveillance de professionnels, qui s'allie parfaitement avec le bon traitement, peuvent montrer une dynamique positive dans le traitement.

La principale tâche du traitement est d'éliminer le foyer de l'inflammation, ainsi que de réduire la sensation de douleur. Pour ce faire, utilisent de tels groupes de médicaments, comme:

  1. Les antibiotiques tétracyclines.
  2. Antipyrétiques et analgésiques, soulager les manifestations symptomatiques de la maladie.
  3. Mucolytiques et des médicaments qui éclaircissent le flegme et accélérer sa decharge.
  4. La vitamine c renforce le système immunitaire.
  5. Expectorants.

Il est important de consommer une boisson chaude en grande quantité, ce qui permettra de supprimer rapidement les moribonds de germes de l'organisme, contribuant ainsi à lui de traiter rapidement un processus inflammatoire.

l'inflammation de l'ovaire

L'inflammation de l'ovaire

Ovarite, qui est une conséquence salpingitacaractérisé par la présence d'un processus inflammatoire dans l'ovaire, dans lequel le mal au bas du dos à gauche. La microflore pathogène, tombent dans le corps de l'ovaire à travers la trompe de fallope, se multiplie activement dans un environnement favorable, et une femme peut ressentir des manifestations désagréables, comme:

  • la sélection de l'appareil génital;
  • la douleur pendant les rapports sexuels;
  • règles douloureuses;
  • l'échec du cycle.

Le genre de douleur

La douleur aiguë, tirant, en passant la endoloris.

Localisation

La douleur aiguë est localisée dans le bas ventre, en s'étendant sur la zone lombaire gauche.

Le diagnostic

Si vous disposez de tirage et endoloris des douleurs dans le bas ventre et bas du dos besoin de la consultation d'un gynécologue, qui produira ces mesures diagnostiques comme:

  • examen gynécologique fauteuil;
  • frottis sur la microflore pathogène;
  • ÉCHOGRAPHIE pelvienne;
  • laparoscopy.

Traitement

Le dos de la douleur dans la région lombaire, qui est directement liée à d'autres problèmes gynécologiques, ne disparaîtra que quand il sera corrigé sa cause. En tant que thérapie de oophoritis utilisent:

  1. L'antibiothérapie – aux prises avec l'agent de l'inflammation.
  2. Thérapie antalgique – soulage la douleur et les symptômes de la maladie.
  3. Les antispasmodiques – rangent les spasmes musculaires.
  4. Immunomodulateurs et des vitamines qui contribuent à la restauration et le renforcement naturel des propriétés protectrices de l'organisme.

La grossesse

Au moment de la gestation du fœtus, en particulier dans le troisième trimestre de la grossesse, le corps subit une charge accrue. La constante augmentation de poids de bébé, et aussi pour l'augmentation de ses dimensions, conduit à ce que l'utérus exerce une pression sur le proche sous-jacente des tissus et des organes. Cela peut provoquer une sensation désagréable, quand ça fait mal, le côté gauche du dos, tire au flanc, provoquant une sensation de fatigue.

la douleur pendant la grossesse

De telles manifestations ne sont pas liés à la pathologie et disparaissent d'eux-mêmes après l'accouchement.

Le genre de douleur

Lancinante, sourde, encercle. S'intensifie lors de la conduite, auto disparaît après un repos.

Localisation

Mal dans la région lombaire, en donnant à l'aine et à l'entrejambe.

Le diagnostic

Des mesures diagnostiques reposent sur l'enceinte et la réalisation d'une ÉCHOGRAPHIE de l'étude du fœtus.

Traitement

L'absence apparente de pathologies de la femme recommandent de faire de la gymnastique pour les femmes enceintes, qui permettra de renforcer les muscles du dos et des reins, ainsi que plus de repos et d'air frais.

Les processus inflammatoires dans l'intestin

L'entérite, colite, entérocolite et duodénite est une maladie de l'intestin, qui sont caractérisées par la présence d'un processus inflammatoire. Ils affectent les différentes zones de l'intestin, provoquant une gêne et des problèmes par l'assimilabilit de la nourriture. Ces maladies peuvent causer de la douleur au lieu de sa position anatomique, mais de donner dans le bas du dos.

Ce faisant, le mal de dos dans la région lombaire gauche, augmentation de la température et marquée par des problèmes avec une chaise.

Le genre de douleur

La toxicité aiguë, rapiente la douleur qui se produit principalement par le biais de 15-20 minutes après l'ingestion.

Localisation

Désagréables et des crampes sont localisées dans la région du nombril, irradiate dans le bas du dos.

Le diagnostic

Si le thérapeute lors d'un sondage, le patient a des soupçons sur la pathologie de l'intestin, est affectée à un tel diagnostic:

  1. L'analyse d'urine, le sang et les selles.
  2. Une endoscopie de l'estomac et de l'intestin, la biopsie.
  3. La coloscopie, permettant d'évaluer l'état de l'intestin et d'identifier le lieu de localisation du processus inflammatoire.

Traitement

La thérapie dépend entièrement de ce qui est devenu la cause de la maladie. Utilisent généralement un antibiotique et un traitement symptomatique, d'aider à détruire la microflore pathogène, ainsi que retirer désagréable de la douleur. Partie intégrante de la partie est de la nourriture.

Le respect d'un régime alimentaire strict plusieurs fois d'accélérer le processus de régénération des parcelles de l'intestin.

Pancréatite

Si le mal au côté gauche, à l'arrière, pas d'appétit, il vomissements et des douleurs dans le quadrant supérieur gauche, cela peut indiquer la présence d'une pancréatite – inflammation du pancréas. Est qu'il se développe en raison d'une mauvaise alimentation, où prédomine le gras et les aliments sucrés, de l'alcoolisme et de contact avec des substances toxiques.

pancréatite

Le genre de douleur

La douleur aiguë, rapiente, est très similaire à la sciatique. Le pic de la douleur représente au moment de la réception de la nourriture.

Localisation

La douleur se produit dans le quadrant supérieur gauche, en donnant au rachis lombaire. Peut-être rythmer.

Le diagnostic

Utilisent ces méthodes de diagnostic:

  1. L'analyse d'urine, le sang et les selles.
  2. L'ÉCHOGRAPHIE du pancréas.
  3. Esophagogastroduodenoscopy.
  4. La palpation de la gauche hypochondriums.

Traitement

Dans les 2-3 premiers jours après l'aggravation de la pancréatite de l'homme traitent sur le principe de la «Faim. Le froid. La paix». Il est interdit de manger et de boire, ce n'est plus irriter le pancréas. Le froid sur la zone de sa localisation pour réduire la douleur et la paix aident le corps à brancher sur un prompt rétablissement. Pour le traitement utilisent des groupes de miel de médicaments:

  1. Les enzymes.
  2. Antispasmodiques.
  3. Des analgésiques.
  4. Les AINS.

Dans certains cas, vous devrez peut-être l'opération, lorsque les parties endommagées de la glande enlevé et supprimés.

Il est important de se conformer à un régime alimentaire strict, à l'exclusion des acides gras et les aliments frits, ainsi que tous les produits qui fournissent une charge accrue sur le pancréas.

La première aide

Jusqu'à l'arrivée du médecin, vous devez placer le patient, le rassurer et assurer la paix. Pas la peine de donner des analgésiques, car ils peuvent graisser le tableau clinique de la maladie, ce qui complique son premier diagnostic.

Par conséquent, les causes de la douleur dans le dos peuvent être très diverses, y compris la pathologie des organes GASTRO-intestinal, du système cardiovasculaire et du système musculo-squelettique. Pas la peine de s'auto-médicamenter, car cela peut être dangereux pour la vie.

La douleur est toujours l'excuse pour les visites chez le médecin. Il ne la faut éliminer, il faut se battre avec sa raison.